Logement Ney-Poissonniers


Paris, France, 18 boulevard Ney, 75018

Légende


Date de réalisation: 2019

Photographe : 11H45

Entreprise de pose : BYN

Architecte : ITAR

Maître d'ouvrage : CDC Habitat

Références produits : Brique moulée-main

Teinte : 125.Perla

Description


POESIE BRUTE Faire naître l’harmonie de l’imperfection, marier les courbes avec les angles, associer la pureté du blanc et la profondeur du noir… Tout en sensibilité, en délicatesse et dans une maîtrise conceptuelle et technique rare, cet immeuble d’habitat social niché Boulevard Ney ne lasse pas d’être exploré. 72 logements, une crèche et des commerces occupent ce bâtiment neuf conçu en deux volumes de 6 et 9 étages reliés par un socle commun. C’est la brique moulé-main blanc Perla qui signe ce projet, véritable ADN de l’ensemble, déclinée avec art sous plusieurs facettes afin d’éviter l’impression de bloc. Le choix de cette teinte claire rappelle l’enduit des tours voisines, tout en étant de facture plus riche et plus vraie. La matérialité, les aspérités, la beauté naturelle de cette brique pleine habille l’édifice en intégralité : des trumeaux sont remplis par un assemblage géométrique de briques qui dessinent un motif délicat tandis que les angles des façades et les garde-corps des loggias sont constitués d’un assemblage aérien de briques ajourées affinant la silhouette du bâtiment, tels des moucharabiehs modernes. Ingrid Taillandier, architecte ITAR “Le contexte était particulier car nous partions d'une parcelle existante des années 70 et l’enjeu consistait à habiter réellement le boulevard, le rendre plus dynamique… Ce type de densification nous intéresse depuis longtemps à l’agence. Le choix de la brique s’est fait très rapidement, en rappel des HBM 1930 en briques des boulevards extérieurs. Nous apprécions beaucoup concevoir des façades en brique ou en panneaux de terre cuite qui sont d’une grande pérennité. Nous avons d’ailleurs déjà travaillé avec Terreal sur d’autres projets. Nous sommes satisfaits des produits ainsi que des réponses techniques obtenues. La brique apporte ici de la matérialité, beaucoup de vie, une accroche au soleil assez belle pour ce bâtiment très bien éclairé, et toutes les imperfections du moulé main donnent comme une modénature au bâtiment. Evidemment, elle fonctionne aussi très bien avec les courbes. D’ailleurs nous avons gagné le concours sur cette idée de brique blanche, et avons ensuite vraiment respecté les images du projet initial, d’une façon assez jusqu'au boutiste. La pose, réalisée par Bouygues Habitat Social, a été particulièrement soignée. Réaliser des courbes parfaites demande beaucoup de savoir-faire. Un travail spécifique a été nécessaire sur les garde-corps : nous les avons traités comme des moucharabiehs, car au-delà de l’aspect esthétique, il est important dans l’habitat social que ces zones qui peuvent servir d’endroit de stockage soient dérobées aux regards. Nous avons pris garde également à conserver des vues et de la lumière aux tours avoisinantes par l’implantation des volumes qui semblent glisser d’un étage à l’autre : contrairement à un angle droit, un angle courbe permettait quelques centimètres de plus de vue.”