10 appartements de standing


Touquet, France, 62520

Légende


Date de réalisation: 2016

Photographe : Hornoy Architectes

Architecte : HORNOY Architectes

Maître d'ouvrage : La Morinie

Références produits : Thermoreal-Gebrik

Teinte : Blanc émaillé

Description


UN BLOC SCULPTÉ SOUS LA LUMIÈRE DU TOUQUET A deux pas du front de mer du Touquet, une résidence d’une absolue modernité vient réveiller les maisons à étages, villas à colombages et hôtel années 50 adjacent. Totalement recouverts par les parements Thermoreal-Gebrik, les 700m2 de façade semblent sculptées. Pour renforcer cette impression, la volumétrie se réduit d’étage en étage avec un système de terrasses, la transparence des gardes-corps en verre permettant de ne pas perturber ce bel effet de massivité. La brillance des parements en terre cuite, émaillés blanc, offre au bâtiment des reflets nacrés, écho à l’écume de l’océan. Véritable défi pour l’architecte Philippe Hornoy, qui se devait d’utiliser chaque mètre carré constructible tant la pression immobilière est forte dans la ville, ce bâtiment de 13 logements est une réussite esthétique mais aussi technique. Principalement utilisée comme résidence secondaire, en été et en hiver, l’ensemble doit encaisser le mieux possible les pics thermiques chauds et froids. Le Thermoreal-Gebrik, panneau constitué de plaquettes de terre cuite serties dans une mousse isolante en polyuréthane a permis une isolation totale par l’extérieur, encore renforcée intérieurement avec un parement isolé. Soutenu dans sa volonté de qualité par le promoteur, le groupe La Morinie qui jouait là son premier projet d’ampleur, Philippe Hornoy a pu aller au bout du projet. Pièces en L, embrasements… Les éléments de finition sur-mesure de la gamme Gebrik ont offert à l’architecte la possibilité de peaufiner la vêture de la résidence jusque dans les moindres détails. De quoi transformer le rêve en réalité sans l’altérer ! Le mot de l’architecte, Philippe Hornoy: “Je me suis inspiré de l'Époque Moderne et du revêtement particulier du métro parisien. Je voulais faire un bâtiment monolithique et j’ai traité la terre cuite en matériau unique. Qualitative, elle renvoie immédiatement à cette époque architecturale où le matériau était roi, très présent. J’ai déjà collaboré plusieurs fois avec Terreal et j’avais très envie d'utiliser les finitions émaillées. Ici, cela se prêtait particulièrement bien : au Touquet il y a une forte attente pour des bâtiments blancs, et cette résidence, avec ces plaquettes qui reflètent parfaitement la lumière, se trouve dans la ville comme une huître que l’on ouvre et dans laquelle on découvre une perle ! C’est en revanche la première fois que j’utilise le Thermoreal-Gebrik. Et c’est autant pour son esthétique et sa gamme très complète que pour ses performances énergétiques que je l’ai choisi. Il permet ici de minimiser les chocs thermiques liés aux grandes amplitudes de températures. Je suis très fier du résultat, et, pour avoir déjà traité la terre cuite en façade sur de grandes surfaces, certain qu’il sera durable.”